odontologie conservatrice

les differents tenons utilisés dans la reconstitution complexe

          

          I - INTRODUCTION

 

Il est possible d’incorporer à une cavité détruite par la carie des dispositifs rétentifs comme les queues d’aronde mais il peuvent être insuffisant; on complète alors la rétention par l’utilisation des tenons insérés soit dans la dentine (tenon dentinaire) ou le canal (tenon radiculaire).

        II - DEFINITION DU TENON

C’est un dispositif utilisé dans les reconstitutions complexes ,dont la fonction est de maintenir le matériau de reconstitution coronaire et de le solidariser avec la racine en augmentant sa rétention .

Ce dispositif est utilisé pour augmenter la rétention extrinsèque.

III - LES TENONS DE RECONSTITUTION
                     DES  DENTS PULPEES

n  On  utilise pour cela des tenons spéciaux appelés : les tenons dentinaires.

n  Ces tenons sont insérés dans un puits calibré préalablement foré dans la dentine saine autour des quels on réalise une restauration à l’amalgame ou au composite.

A - LES DIFFERENTS TYPES DE  TENONS DENTINAIRES

a) - Le système de rétention par friction

   - Foret  hélicoïdal:

      D’un diamètre calibré, pour tailler le puits dans la dentine.

   - Tenon dentinaire:

      Dont le diamètre est légèrement plus grand de celui du foret .

    Ces tenons sont insérés par des  instruments à main.

 

 

        Indications :

Ø   Dents antérieures minces.

Ø   Dents postérieures petites nécessitant plusieurs

    tenons.

     Avantages :

Ø   C’est le type de tenon qui exige le moins de

    structures dentinaires du fait de son petit

    diamètre.

Ø   Son faible calibre minimise le risque de fêlure

    ou de fracture de la dent, ainsi que le danger

    d’un traumatisme pulpaire .

Ø   Sa technique est facilitée par l’élimination de

    tout scellement.

Inconvénients :

Ø  Le foret présente une fragilité du fait d’un rapport

   déséquilibré entre sa longueur importante(8.5mm) et

   son faible diamètre(0.52mm)            risque de

   fracture à la moindre torsion.

Ø  Complexité d’emploi sur les dents postérieures              

    difficulté de maniement du porte tenon dans

    cette zone.

b) - Tenons autoforants

Ces tenons sont vissés dans des puits sous dimensionnés.

    - Thread-mate-system (TMS)

Tenons de différentes tailles :  

minikin

minim

Règular .        avec leur foret correspondant

 

On insère le tenon TMS soit :

Ø  A l’aide d’un porte instrument tenu entre les doigts.

Ø  Une pièce à main avec un mandrin à griffe.

Ø  Adaptateur rotatif.

- Le système « STABILOK »

  • Fournissent le tenon et la fraise en une seule pièce.
  • Foret avec épaulement est utilisé pour réaliser les puits

    dentinaires (profondeur = 1/2 du tenon).

  • Il est remplacé par la fraise porteuse du tenon (il faut

    veiller à ce que le tenon tourne dans le bon sens).              

 

        Avantages :

n  Il ne nécessite aucun scellement.

n  Ces tenons sont des vis miniatures qui offrent une bonne résistance sur le plan de la flexibilité.

n  Par rapport aux autres systèmes ;il procure une rétention notablement supérieure.

         Inconvénients :

n  Les tenons du gros diamètre exigent beaucoup de structures dentinaires ,ce qui est une contre indication pour les dents antérieures ou les dents présentant une

    morphologie réduite.

c) - Tenons dentinaires scellés

Il consiste en un fil d’acier inoxydable que l’on

 scelle dans un puits de 2 à 5 mm de profondeur, réalisé à

                                 l’aide d’un foret.

Indications :

Son application est intéressante sur des dents présentant des cuspides affaiblies ou non soutenues; particulièrement les prémolaires et les molaires.

Principes techniques d’utilisation des tenons dentinaires scellés :

A - Forage des puits dentinaires :

Par une rotation lente, il permet d’éliminer les débris de la dentine.

  B - Ajustages des tenons :

Essayer les tiges dans leurs puits respectifs; puis leurs donner la longueur adéquate; puis courber leurs extrémité.

  C - Scellement des tenons :

 - Un vernis est appliqué sur la surface cavitaire ainsi que dans les puits, puis un jet d’air chaud complète le séchage.

 - Insertion des tenons à fond et le maintenir en place par la pression d’un gros fouloir à amalgame

Avantages :

n  Il peut être essayé et recourbé à volonté avant son insertion et scellement définitif.

n  Ces tiges ne risquent pas de fracturer une dent affaiblie car leur rétention n’utilise pas un blocage forcé dans la dentine.

Inconvénients :

n  Le tenon mal scellé peut se mobiliser au moment de l’insertion du matériau d’obturation.

n  Cette technique utilise habituellement un ciment acide (oxyphosphate de zinc) ,peut faire redouter l’inconvénient d’une irritation pulpaire lorsqu’il y a voisinage.

PROFONDEUR - NOMBRE ET CALIBRE DES PUITS !!

1 – Profondeur :

     Elle doit être choisie selon le type de tenon que l’on prévoit d’utiliser :

   - Tenon autofiletant              profondeur moyenne.

   - Tenon à scellement               profondeur importante

       2 – Nombre :

   Il variera de 1 à 8 ou 10 selon :

Ø  Le type de tenon utilisé.

 

Ø  La longueur de la partie résiduelle de la couronne clinique.

 

Ø  L’importance des efforts subis par la restauration .

Ø            3 – Calibre :

Ø         Il sera choisi en fonction de la structure dentinaire utilisable et proportionnellement au volume de la restauration.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site