Le milieu buccal

1 - Le milieu buccal

Plan du document:

  I. Introduction

 

 

 

 

 

  II. Définition du milieu buccal

 

 

 

 

 

  III. Physiologie du milieu buccal

 

 

 

 

 

  IV. La salive

 

 

  1. Définition

 

 

 

 

 

  2. Origine

 

 

 

 

 

  3. Propriétés physiques

 

 

 

 

 

  4. Composition

 

 

  1. Composition minérale

 

 

  1. Des cations

 

 

 

 

 

  2. Des anions

 

 

 

 

 

 

 

  2. Composition organique

 

 

  1. Les globulines

 

 

 

 

 

  2. Les glycoprotéines

 

 

 

 

 

  3. Les enzymes

 

 

 

 

 

  4. Les lysosyme

 

 

 

 

 

  5. Autres éléments

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  5. Fonctions de la salive

 

 

 

 

 

 

 

  V. Le fluide gingival

 

 

  1. Définition

 

 

 

 

 

  2. L'origine

 

 

 

 

 

  3. Caractéristiques

 

 

 

 

 

  4. Élements protéiniques

 

 

 

 

 

  5. Composition du fluide gingival

 

 

 

 

 

 

 

  VI. Défense du milieu buccal

 

 

  1. Défense non spécifique du milieu buccal

 

 

 

 

 

  2. Défense spécifique du milieu buccal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I 

Introduction

 

 

 

Le milieu buccal représente un compartiment ouvert sur deux côtés : les lèvres et le larynx.

   Il abrite :

   •  des éléments de transit qui sont l'air et les aliments ;

   •  des éléments propres mais provisoires

   -  soit constant comme la salive,

   -  soit inconstant tels que le fluide gingival et une flore buccale plus ou moins spécifique, mobile ou fixée telle que la plaque dentaire.

Tous les constituants fixes bordant ce compartiment telles les gencives, les muqueuses, la langue et les dents sont sensibles aux fluctuations du milieu.

 

 

 

II 

Définition du milieu buccal

 

 

 

Il se définit comme un environnement physico-chimique qu'occupe et influence la cavité buccale.

 

 

 

III 

Physiologie du milieu buccal

 

 

 

Le milieu buccal protège la muqueuse, équilibre la flore buccale, dilue le bol alimentaire, facilite la déglutition et participe à l'hydrolyse des hydrates de carbone (représenté par le Saccharose).

Dans la salive, le principal élément qu'on trouve est la mucine salivaire.

   •  Cette mucine isole la muqueuse, et inhibe les bactéries.

Le milieu buccal possède un ensemble de propriétés qui permettent de compenser les agressions mécaniques, physiques, chimiques et bactériennes.

 

 

 

IV 

La salive

 

 

 

IV.A.

Définition

 

 

 

La salive est une substance liquide aqueuse qui représente un élément important de l'environnement physico-chimique.

   II se comporte comme un vecteur pour d'autres éléments qui sont les aliments, les gaz dissous et les bactéries.

 

 

 

IV.B.

Origine

 

 

 

La salive, liquide aqueux, fait de 99.4 à 99.5% d'eau, est issue:

   •  d'une part ; et pour 92 à 95% des glandes dites principales (la parotide, la sous-maxillaire et la sub-linguale),

   •  et d'autre part; des glandes dites accessoires disséminées dans les muqueuses : labiales, palatines et linguales.

La sécrétion est variable en fonction du moment de la journée et des stimuli.

   •  La sécrétion est normalement diminuée au cours du sommeil,

   •  augmente au cours de la mastication et de l'élocution.

Elle peut être par ailleurs perturbée : (sialhorée, hyposialie, asialie).

 

 

 

IV.C.

Propriétés physiques

 

 

 

La salive est un liquide transparent, incolore, visqueux et triant, le PH varie entre 6.5 et 7.5.

La stabilité du PH est assurée par le pouvoir tampon de la salive.

   - Ce pouvoir est dû aux carbonates, aux phosphates minéraux, aux protéines et aux mucines.

   - Le pouvoir tampon est individuel et stable chez un sujet en bonne santé.

 

 

 

IV.D.

Composition

 

 

 

IV.D.a.

Composition minérale

 

 

 

Les principaux minéraux rencontrés dans la salive sont :

1

Des cations

 

 

 

Na+, Ca+, qui se fixent sur les protéines et qui jouent un rôle important dans la calcification de la plaque dentaire.

   Le potassium (K+) joue un rôle moindre dans la calcification.

 

 

 

2

Des anions

 

 

 

Tels les phosphates, les carbonates, les chlorures, les fluorures et les sulfates

 

 

 

 

IV.D.b.

Composition organique

 

 

 

Dans la salive, il existe plusieurs variétés de protéines

1

Les globulines

 

 

 

Ou protéines non spécifiques provenant du sang, parmi lesquelles on trouve

   •  les immunoglobulines Ig dont le chef de file est I'IgA salivaire.

   •  L'IgG et l'IgM existent en faible quantité.

Ces Ig jouent un rôle dans les mécanismes de défense immunitaire.

 

 

 

2

Les glycoprotéines

 

 

 

Ils sont spécifiques à la sécrétion salivaire et possèdent des propriétés particulières, qui semble-t-il, lui font jouer un rôle dans le développement de la plaque dentaire.

 

 

 

3

Les enzymes

 

 

 

Elles existent en faible quantité dans la salive.

   On trouve également des protéases, des hydrolases, des catalases, des phosphatases acides et alcalines.

On peut également trouver de la Lactoferrine (qui est une protéine qui fixe le fer dans la salive, le lait et d'autres sécrétions exocrines tel que la bile et le suc pancréatique)

 

 

 

4

Les lysosyme

 

 

 

Il s'agit d'une enzyme jouant un rôle dans la rupture de la paroi bactérienne.

 

 

 

5

Autres éléments

 

 

 

   •  Ammoniaque et urée: en grande quantité dans la salive

   •  Acides aminés: contribuant au pouvoir tampon de la salive

   •  Vitamines C et B: en faible quantité

 

 

 

 

 

IV.E.

Fonctions de la salive

 

 

 

La salive remplit des fonctions protectrices diverses, qui relèvent de mécanismes non immunitaires tels que :

   •  Élimination des débris alimentaires et des micro-organismes de la cavité buccale ;

   •  Protection des surfaces muqueuses contre le dessèchement et les atteintes de l'environnement :

   -  Lubrification

   -  Action antimicrobienne.

   •  reminéralisation de l'émail préalablement déminéralisé.

 

 

 

 

V 

Le fluide gingival

 

 

 

V.A.

Définition

 

 

 

Il peut se définir comme étant ce liquide qui sort du sulcus gingival une minute après avoir iodé et séché une dent.

 

 

 

V.B.

L'origine

 

 

 

L'origine vasculaire du fluide gingival a été démontré par plusieurs études.

   Le fluide traverse la paroi épithéliale de l'épithélitum jonctionnel et sulculaire pour se déverser dans le sillon gingivo-dentaire.

Plusieurs expériences ont montré que le débit du fluide gingival augmentait nettement lors des inflammations gingivales.

 

 

 

V.C.

Caractéristiques

 

 

 

Le fluide gingival est considéré comme un élément propre au milieu buccal et c'est aussi un élément provisoire car rapidement dégluti.

   Il est inconstant puisqu'il est très dépendant du processus inflammatoire de la gencive.

 

 

 

V.D.

Élements protéiniques

 

 

 

   •  Parmi les protéines du fluide gingival, on retrouve les immunoglobulines G, A et M à des concentrations comparables à celles du plasma.

   Ces globulines proviennent du plasma, et peut-être en partie des cellules plasmatiques de la gencive, et tiennent certainement une place importante dans la défense du sulcus.

   •  L'urée du fluide gingival, de concentration supérieure à celle du plasma, contribue à l'installation du PH alcalin (7.5 à 8.5) dans le sillon gingivo-dentaire (ou sulcus)

 

 

 

V.E.

Composition du fluide gingival

 

 

 

   •  Eau

   •  Essentielement des enzymes (hyaluronidase, β-galactosidase, phosphatases et protéases)

   •  Micro-organismes

   •  Métabolites issues du métabolisme du courant sanguin

   •  Électrolytes: Na+, K+, Ca++

 

 

 

 

VI 

Défense du milieu buccal

 

 

 

La cavité buccale est soumise en permanence à des stimuli étrangers potentiellement anti-géniques et réagissent par une “réponse immunitaire”, ayant pour but le rétablissement de l'équilibre écologique.

    Le milieu buccal représente les conditions idéales pour la vie microbienne que ce soit du point de vue humidité, température, teneur en oxygène ou PH.

 

 

VI.A.

Défense non spécifique du milieu buccal

 

 

 

Toute une série de barrières s'oppose à la pénétration de l'agent agresseur : il y a le rôle des différents mécanismes physiologiques tels :

   •  les mécanismes musculaires,

   •  le flux salivaire, le pouvoir tampon de la salive,

   •  les barrières muqueuses,

   •  enfin la desquamation

 

 

 

VI.B.

Défense spécifique du milieu buccal

 

 

 

C'est le rôle des immunoglobulines.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×