les anomalies dentaires

 

Plan du document:

  I. Introduction




  II. Anomalies du nombre



  1. Hypodontie - anodontie



  1. Hypodontie des dents définitives




  2. Hypodontie des dents temporaires




  3. Hypodontie ou oligodontie syndromique



  1. Les fentes labiovélopalatines




  2. Dans le syndrome de Down : trisomie 21




  3. Le syndrome de Christ Siemens Touraine




  4. Le syndrome de Goltz




  5. Syndrome de Papillon Leage et Psaume




  6. Syndrome de Bloch Schulz Berger




  7. Epidermolyse bulleuse dystrophique




  2. Les hyperdonties



  1. Hyperodontie des dents définitives




  2. Hyperodontie des dents temporaires




  3. Hyperodontie syndromiques



  1. Le syndrome de Pierre Marie et Sainton




  2. Le syndrome de Gardner




  III. Anomalie de morphologie



  1. Anomalie de taille



  1. Macrodontie



  1. La macrodontie vraie




  2. La macrodontie relative




  3. La macrodontie localisée




  2. Microdontie



  1. La microdontie généralisée vraie




  2. La microdontie localisée




  3. Le nanisme radiculaire




  2. Anomalies de forme



  1. Anomalies coronaires



  1. Au niveau des incisives




  2. Canines




  3. Prémolaire




  4. Molaire



  1. Le tubercule de Carabilli




  2. Le tubercule de Bolk




  2. Anomalies radiculaires



  1. Les anomalies de nombre




  2. Anomalies de forme




  3. Taurodontisme




  3. Invagination dentaire




  4. Concrescence




  5. La fusion




  6. La germination




  IV. Anomalies de structure dentaire



  1. Anomalies de l'émail




  2. Anomalies de la dentine



  1. Dentinogénèse imparfaite héréditaire




  3. Anomalies du cément



  1. Cémenticules




  2. Hypercémentose




  4. Anomalies affectant tous les tissus de la dent



  1. Anomalies héréditaires



  1. Odontodysplasie régionale




  2. Anomalies acquises : anomalies d'origine traumatique



  1. Traumatismes mécaniques



  1. Les arrêts transitoires ou définitifs de croissance




  2. Les attritions ou les abrasions




  2. Traumatismes chimiques



  1. Les érosions (mylolyses)




  2. La mélanodontie infantile




  V. Anomalies d'éruption et de chute des dents



  1. Éruption prématurée



  1. Dents natales et néonatales




  2. Éruption retardée



  1. Inclusions dentaires



  1. Dent incluse




  2. Dent enclavée




  3. Dent retenue




  VI. Anomalies de positions



  1. Dystopies primaires



  1. L'ectopie




  2. L'hétérotope




  3. La rotation




  4. La migration




  5. La transposition




  6. L'anastrophie




  2. Dystopie secondaires




  VII. Anomalies de coloration dentaires



  1. Colorations par dépôts de substance colorées dans les tissus dentaires



  1. Origine héréditaire ou congénitale




  2. Origine acquise




  2. Coloration par dépôt







I 

Introduction




Les anomalies dentaires sont liées au développement des dents. Elles concernent aussi bien la denture temporaire que la denture permanente.

   Décrites depuis longtemps, actuellement on tente d'impliquer le mécanisme d'apparition par la théorie des neurocristopathies ou par un support génétique.

 



II

Anomalies du nombre




Le nombre des dents peut être soit réduit soit augmenté. Ces anomalie, s'accompagnent souvent d'anomalies morphologiques ou d'anomalies d'éruption.

Le nombre des dents humaines est génétiquement déterminé, des gènes dentaires induisent la différenciation de la lame dentaire.



II.A.

Hypodontie - anodontie




La réduction du nombre de dent peut être partielle (hypodontie) ou totale (anodontie).

   •  Cependant l'absence totale de toutes les dents temporaires et définitives est extrêmement rare,

   •  L'absence d'un certain nombre de dents ou hypodontie est plus commune.

On parle “d'oligodontie” lorsqu'il y a absence d'un grand nombre de dents, anomalie de taille (microdontie) et association à d'autres malformations d'organes



II.A.a.

Hypodontie des dents définitives




L'hypodontie est à différencier des pertes des dents par extraction ou par chute (mobilité d'origine parodontale ou expulsion traumatique).

La prévalence serait de 2.3 à 9.6%.

Globalement l'hypodontie affecte surtout les 3ème molaires supérieures et inférieures puis les 2ème prémolaires inférieures, les incisives latérales supérieures et enfin les 2ème prémolaires supérieures.

   Ceux sont des dents dites de “fin de série”.

D'après les études épidémiologiques, l'hypodontie est plus fréquente chez les orientaux que chez les européens.

   Elle affecte plus les filles que les garçons.

   •  Dans 50% des cas l'agénésie touche une seule dent.

Il est possible de constater une hypodontie symétrique.

   Cette hypodontie symétrique serait l'expression d'une réduction philogénétique du nombre de dents.

Lorsque l'hypodontie est isolée, parfois la seule solution est prothétique, actuellement, l'implantologie est aussi une bonne alternative.

 



II.A.b.

Hypodontie des dents temporaires




Plus rare : 0.1 à 0.7% affectant souvent le maxillaire.

Les dents les plus touchées sont les incisives latérales supérieures et les incisives centrales inférieures.

   Dans ces cas elles peuvent s'accompagner d'agénésie des dents permanentes.

 



II.A.c.

Hypodontie ou oligodontie syndromique




Les oligondonties sont fréquemment observées dans les syndromes malformatifs.

1

Les fentes labiovélopalatines