technique d'anesthesie

 

Plan du document:

  I. Introduction




  II. Anesthésie locale de surface



  1. Les indication




  2. Son action




  3. Techniques



  1. Anesthésie par réfrigération ou Cryoanesthésie



  1. Chelène (Chlorure d'éthyle)




  2. Friljet (tétrafluoro-dichloro-éthane)




  2. Anesthésie par badigeonnage



  1. Technique




  2. Utilisation




  3. Mise en garde




  3. Anesthésie par tamponnement narinaire



  1. Technique




  2. Effet




  3. Indications




  4. Contre indications




  III. Anesthésie par infiltration



  1. Terminale (locale)



  1. Anesthésie para-apicale



  1. Technique



  1. 1er temps: vestibulaire




  2. 2ème temps: région palatine




  2. Effet




  3. Indication




  2. Anesthésie intra-ligamenteuse



  1. Le principe




  2. Technique



  1. 1er temps




  2. 2ème temps




  3. Indication




  3. Infiltration intramuqueuse



  1. Indication




  2. Technique




  4. Anesthésie intra-osseuse



  1. Indication




  2. Technique




  3. Avantages de cette technique




  4. Inconvénients




  5. Anesthésie septale



  1. Technique




  IV. Anesthésie tronculaire ou locorégionale



  1. Matériel et produit utilisés




  2. Au maxillaire



  1. Du côté palatin



  1. L'anesthésie du nerf naso-palatin



  1. Technique




  2. Zone de l'anesthésie




  2. L'anesthésie du nerf palatin-postérieur



  1. technique




  2. Intérêts




  2. Du côté vestibulaire



  1. Anesthésie des nerf dentaires (vestibulaire) et moyens



  1. Technique




  2. Territoire anesthésié




  2. Anesthésie des nerfs palatins postérieurs



  1. Technique




  2. Territoires anesthésiés




  3. Au niveau de la mandibule



  1. Anesthésie du nerf palatin inférieure (nerf dentaire inférieur)



  1. Technique




  2. Signes de l'anesthésie




  3. Causes de l'échec de l'anesthésie tronculaire au niveau de la mandibule



  1. Trop haut




  2. Trop bas




  3. Trop en arrière




  4. Trop en avant




  2. Anesthésie du nerf mentonnier



  1. Technique




  3. Anesthésie du nerf lingual



  1. Technique




  2. L'anesthésie




  V. Conclusion







I 

Introduction




L'anesthésie est un temps préliminaire obligatoire d'un acte chirurgical.

   En médecine dentaire, l'anesthésie local permet de supprimer les sensations douloureuses pendant l'intervention, ceci peut s'agir d'une extraction, d'un acte de chirurgie buccale, d'un détartrage, soins...

La technique de l'anesthésie est subordonné:

   •  À l'affection qu'on se propose de traiter

   •  Au siège de celle-ci, à son étendue, à sa gravité

   •  À l'état général du patient

En odontostomatologie, les techniques d'anesthésie sont limitées à

   •  L'anesthésie locale de surface ou de contact

   •  L'anesthésie par infiltration (injection)

   ->  terminale ou locale

   ->  Tronculaire ou locorégionale

Les solutions anesthésiques sont préalablement tiédiés et le champs opératoire est aseptisé.

   •  Les régions infectées ou abcédées ne seront jamais injectée par la solution anesthésique directement mais à distance du foyer infectieux.

 

Sous-pages :



II 

Anesthésie locale de surface




Elle est essentiellement utilisée en odontostomatologie pour l'insensibilisation en surface de la muqueuse et de la peau.



II.A.

Les indication




   •  Avant injection du produit anesthésique chez l'enfant

   •  Pour la réalisation d'une prise d'empreinte au maxillaire supérieur (réflexe nauséeux important)

   •  Pour la réalisation d'un radio rétro-alvéolaire au niveau postérieur (réflexe nauséeux)

   •  Drainage des collections suppurées superficielles

   •  Extractions des dents de lait ou lactéales (rhizalysées)

   •  Pose de couronne en prothèse, ou de bague en orthodontie

   •  Détartrage

 



II.B.

Son action




Insensibiliser la muqueuse ou la peau par contact direct d'une manière brève et de courte durée et limitée

 



II.C.

Techniques




II.C.a.

Anesthésie par réfrigération ou Cryoanesthésie




On projette directement le produit anesthésique sur la peau ou la muqueuse, un liquide volatile qui provoque une diminution brutale de la température locale, bloquant ainsi les récepteurs dermiques

La muqueuse devient de couleur “blanc givrée”



1

Chelène (Chlorure d'éthyle)




À été abandonné car

   •  Très inflammable

   •  Perte de connaissance par l'inhalation

   •  Brûlure des yeux (muqueuse)

 



2

Friljet (tétrafluoro-dichloro-éthane)




Utilisée actuellement mais cette utilisation reste limitée

 



II.C.b.

Anesthésie par badigeonnage




Le produit anesthésique se présente sous forme d'une solution gélatineuse ou de gel



1

Technique




   •  On assèche la zone opératoire préalablement,

   •  on badigeonne à l'aide d'une boulette de coton imbibée de substance anesthésique sur la muqueuse

L'effet anesthésique n'apparaît qu'au delà d'une minute (Xylocaïne à 5%)

 



2

Utilisation




   •  Pour préparer le site pour l'anesthésie par infiltration (surtout au niveau de la fibromuqueuse palatine)

   •  Pour prévenir les réflexes nauséeux

   •  Détartrage

 



3

Mise en garde




   •  L'injection du produit anesthésique peut se produire après plusieurs applications sans rinçage immédiat de la bouche

   •  brûlure de la muqueuse

   •  mordillement de la lèvre chez l'enfant

   •  Fausses routes (après anesthésie des muscles du larynx)